Pourquoi postIVG ?

L’IVG est devenu un évènement courant de la vie. De très nombreuses études scientifiques et documents de recherche étudient l’IVG sous l’angle de ses éventuelles conséquences sur la santé mentale, mais la France est le grand absent de ce sujet médical. Ce site entend donc combler cette lacune en mettant à disposition du public francophone la littérature scientifique disponible sur le sujet, en l’accompagnant d’une analyse systématique et objective. Quelques soient les résultats de ces études, elles font toutes l’objet de campagne de dénigrement par les pro-ivg ou les pro-vie, selon leurs conclusions. Un travail d’analyse critique des méthodes statistiques utilisées, des échantillons choisis, des biais d’analyse et autres est donc nécessaire pour objectiver et se faire une opinion rationnelle.

A qui s’adresse postIVG ?

Ce site s’adresse d’abord à toutes les personnes concernées directement ou indirectement par l’IVG :

  • Les femmes
  • Les conjoints, concubins ou partenaires
  • Les médecins et personnels des services d’orthogénie
  • Le personnel de santé mentale
  • Toute personne désirant des informations objectives et argumentées.
  • Les chercheurs

Un site pour les chercheurs

Ce site s’adresse tout particulièrement aux scientifiques intéressés par le sujet et cherchant à entrer dans une démarche critique, avec possibilité d’ajouter des commentaires, des analyses complémentaires ou contradictoires, de prendre contact avec des collègues, ou encore d’accéder à des informations plus détaillées de notre base de données.

Comment le site fonctionne-t-il ?

Pour découvrir en un clic les études qui vous intéresseront le plus, ce site vous permet d’indiquer vos critères de sélection – pays où a été réalisée l’étude, âges des personnes étudiées, symptômes étudiés dans l’étude, ou encore type d’études présentées  – et de partager telle ou telle étude avec des personnes intéressées. Les études présentées sont en nombre restreint pour le moment (62) mais nous sommes en cours de validation de nombreuses autres. Elles sont classées de la plus récente à la plus ancienne.

N’hésitez donc pas à vous inscrire à postIVG sur le site lui même ou sur Twitter pour recevoir aussitôt publiées les nouvelles études en ligne. Vous pouvez aussi nous faire connaître à vos amis sur Facebook.

Les liens URL proposés dans les pages d’Analyse des Études donnent accès à l’étude complète en anglais, français ou espagnol, si celle-ci est dans le domaine public. Dans le cas contraire, le lien URL permet d’aller acheter l’étude dans des bibliothèques d’études épidémiologiques telles que Pubmed ou autre.

Comment lire efficacement l’analyse d’une étude ?

Le langage épidémiologique n’étant pas toujours simple, nous vous conseillons de comprendre rapidement l’angle d’attaque de l’étude qui vous intéresse et les résultats présentées en lisant:

  • Résumé juste sous le titre de l’étude
  • Informations Générales
  • Synthèse
  • Commentaires

Quelques statistiques sur les études présentées

Parmi les études validées à la lecture par le Comité de Rédaction de postIVG pour le moment, voici une analyse statistique des nationalités des chercheurs ayant entrepris une analyse épidémiologique des troubles psychologiques à la suite d’une IVG. Ces résultats évolueront dans le temps, au fur et à mesure de la publication de nouvelles études.  

stat par pays

On constate que les chercheurs américains et scandinaves sont ceux qui montrent le plus d’intérêt pour le sujet des troubles psychologiques post-avortement. Et l’Europe, et en particulier la France, à l’exception des deux pays scandinaves, sont quasiment absents de l’échiquier. Remarque: Les études n’appartenant pas à un pays spécifique sont des revues de la littérature.

Étudions maintenant la proportion de critères étudiés parmi tous les symptômes ou évènements évoqués dans les études. Parmi les 192 articles scientifiques de notre base de données, nous dénombrons les critères étudiés par ces études de la façon suivante:

Graphe symptomes final

Cliquez sur le graphe pour plus de lisibilité.
Les quatre « points d’entrée » les plus étudiés par les scientifiques dans leur recherche épidémiologique sur les troubles psychologiques à la suite d’une IVG sont donc:

  1. dépression
  2. anxiété
  3. addictions
  4. mortalité/suicide.

 Que trouve-t-on dans la rubrique Autres Publications ?

Cette rubrique présente des publications qui sont liées au sujet d’étude de postIVG mais ne présentent pas les caractéristiques d’un article scientifique. Vous y trouverez des articles de presse, des  lettres critiquant telle ou telle étude, des articles scientifiques étudiant des sujets corolaires aux troubles psychiques liés à l’IVG, des commentaires de chercheurs sur une étude particulière….