avortement et conséquences à long terme sur leur santé mentale

  Auteurs : Charles VE, Polis CB, Sridhara SK, Blum RW.   Date de publication : 2008
lien URL vers l‘étude

Etude spécifiquement dédiée à l'étude des effets à long terme: une à plusieurs années. De ce fait on ne peut attendre de cette étude qu'elle aborde les problèmes de santé tels que l'impact émotionel ou les hospitalisations décrites au cours de la première année qui suit l'avortement.

Titre original de l'étude : Abortion and long-term mental health outcomes: a systematic review of the evidence

I

Informations générales

  • Âge des femmes variable selon les études
  • Pays Non spécifique d'un pays
  • Type d‘étude VI - Revue de la littérature
  • Symptômes Culpabilité, Evitement, Sentiment de honte, Sentiment d'intrusion, Sentiment de deuil, Faible estime de soi, Mortalité ou suicide ou idées de suicide ou automutilation, Dépression, Anxiété, Hospitalisation en milieu psychiatrique, Etat de stress post-traumatique (en anglais: PTSD), Troubles affectifs, Consultation pour troubles psychologiques
  • Période post-avortement étudiée - non renseigné
  • Jeu de données utilisé - non renseigné
G

Groupe(s) comparé(s)

c

Critère(s) de jugement

  • Critères de jugement Faible estime de soi
  • Critères de jugement Mortalité ou suicide ou idées de suicide ou automutilation
  • Critères de jugement Dépression
  • Critères de jugement Anxiété
  • Critères de jugement Hospitalisation en milieu psychiatrique
  • Critères de jugement Etat de stress post-traumatique (en anglais: PTSD)
  • Critères de jugement Troubles affectifs
  • Critères de jugement Consultation pour troubles psychologiques
M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • non renseigné
s

Synthèse

Objectif : Elaboration de critères de jugements clairs et objectifs sur la qualité des études menées traitant du lien entre IVG et troubles mentaux.

Type d'étude : Revue systématique des articles publiés entre le 1er janvier 1989 et le 1er août 2008, incluant 100 femmes ou plus, suivies pendant plus de 90 jours, publiée en Anglais dans une revue à comité de lecture. Exclusion des études portant sur l'effet de différentes techniques abortives, les avortements pour anomalies fœtales, les avortements illégaux, les dysfonctions sexuelles ; sont aussi exclues les études portant sur les comparaisons entre adolescentes et femmes adultes ou les comparaisons entre différentes origines culturelles. Les 21 études retenues, portant essentiellement sur des femmes ayant eu un avortement unique, ont été classées selon les critères majeurs d'inclusion suivants : utilisation d'un groupe de comparaison adapté (grossesse dont on savait avant la survenue de celle-ci qu'elle était non planifiée), utilisation de mesures de santé mentale validées (questionnaire CES-D par exemple), état mental antérieur connu, contrôle des facteurs confondants, exploration compréhensible de la question. Études classées en 5 niveaux : excellente ; très bonne ; acceptable ; pauvre ; très pauvre.

Résultat(s): 700 articles identifiés, 62 évalués de manière détaillée, 26 inclus dans la revue de la littérature dont 21 avec un groupe comparatif. Aucune étude de niveau excellent, 4 études de très bon niveau (dont les résultats semblent neutres concernant l'état de santé mentale en post IVG), 8 études de niveau acceptables (dont 3 ont des résultats neutres, 3 des résultats montrant un effet délétère sur la santé mentale et sans effet sur d'autres critères, 2 montrant un effet délétère sur la santé mentale), 8 études de niveau de preuve faible (2 avec des résultats neutres, 4 avec des résultats mixtes, et 2 montrant des effets négatifs), 1 étude de niveau très pauvre (montrant des effets négatifs en terme de santé mentale).

Conclusion(s) : Selon les auteurs de cette analyse de la littérature, les études à niveau de preuve élevée sont principalement celles qui montrent que l'IVG n'a pas d'effet significatif sur la santé mentale des femmes.

R

Résultats Quantitatifs

non renseigné

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

non renseigné

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

Coleman P.K., dans l'introduction de sa revue de littérature (Abortion and mental health: quantitative synthesis and analysis of research published 1995 -2009 The British Journal of Psychiatry 2011, 199:180-186) critique cette revue de Charles VE dans les termes suivants:

"de nombreuses études publiées récemment avec une prise en compte des potentielles variables de confusion ne sont pas inclues dans [cette revue de la littérature], sans explication des raisons pour lesquelles elles ont été exclues. Par exemple, dans l'article de 2008 par Charles et al, plusieurs études ont été négligés alors qu'elles remplissaient ses critères d'inclusion :

  • Coleman PK. Resolution of unwanted pregnancy during adolescence through abortion versus childbirth: individual and family predictors and consequences. J Youth Adolesc 2006; 35: 903–11.
  • Henshaw R, Naji S, Russell I, Templeton A. Psychological responses following medical abortion (using mifepristone and gemeprost) and surgical vacuum aspiration: a patient-centered, partially randomized prospective study. Acta Obstet Gynec Scand 1994; 73: 812–8.
  • Lauzon P, Roger-Achim D, Achim A, Boyer R. Emotional distress among couples involved in first trimester abortions. Can Fam Physician 2000; 46: 2033–40.
  • Lyndon J, Dunkel-Schetter C, Cohan CL, Pierce T. Pregnancy decision making as a significant life event: a commitment approach. J Pers Soc Psychol 1996; 71: 141–51.
  • Major B, Cozzarelli C, Cooper ML, Zubek J, Richards C, Wilhite M, et al. Psychological responses of women after first trimester abortion. Arch Gen Psychiatry 2000; 57: 777–84.
  • Major B, Cozzarelli C, Sciacchitano AM, Cooper ML, Testa M, Mueller PM. Perceived social support, self-efficacy, and adjustment to abortion. J Pers Soc Psychol 1990; 59: 186–97.
  • Miller WB. An empirical study of the psychological antecedents and consequences of induced abortion. J Soc Issues 1992; 48: 67–93.
  • Miller WB, Pasta DJ, Dean CL. Testing a model of the psychological consequences of abortion. In The New Civil War: The Psychology, Culture, and Politics of Abortion (eds LJ Beckman, SM Harvey): pp. 235–67. American Psychological Association, 1998.
  • Reardon DC, Coleman PK. Relative treatment rates for sleep disorders following abortion and childbirth: a prospective record-based study. Sleep 2006; 29: 105–6.
  • Slade P, Heke S, Fletcher J, Stewart PA. comparison of medical and surgical methods of termination of pregnancy: choice, psychological consequences, and satisfaction with care. Br J Obstet Gynaecol 1998; 105: 1288–95.

De même, les études portant sur l'abus de substances n'ont pas été inclus dans ces revues de la littérature, sans justification de leur exclusion.

De nombreuses études ont démontré des associations statistiquement significatives entre l'avortement et l'utilisation ultérieure abusive de substances, un problème largement reconnu et répandu santé mentale."

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Niveau de preuve faible car cette étude est une compilation d'études bien menées et d'autres à fort biais d'analyse, de mesure ou de sélection.

--


Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page