Effets de l'IVG sur les expériences émotionnelles et sur les relations: revue critique de la littérature scientifique

  Auteurs : Bradshaw Z, Slade P.   Date de publication : 2003
lien URL vers l‘étude

Revue de la littérature spécifiquement orienté vers la question de l'impact de l'avortement sur les aspects émotionnels et relationnels. L'anxiété serait le symptôme le plus fréquent.

Titre original de l'étude : The effects of induced abortion on emotional experiences and relationships: A critical review of the literature

I

Informations générales

  • Âge des femmes L'age des femmes varie d'une étude à l'autre de cette revue de littérature
  • Pays Non spécifique d'un pays
  • Type d‘étude VI - Revue de la littérature
  • Symptômes Culpabilité, Détresse, Stress, Faible estime de soi, Mortalité ou suicide ou idées de suicide ou automutilation, Dépression, Anxiété, Troubles relationnels, Consultation pour troubles psychologiques
  • Période post-avortement étudiée - non renseigné
  • Jeu de données utilisé - non renseigné
G

Groupe(s) comparé(s)

c

Critère(s) de jugement

  • Critères de jugement Faible estime de soi
  • Critères de jugement Mortalité ou suicide ou idées de suicide ou automutilation
  • Critères de jugement Dépression
  • Critères de jugement Anxiété
  • Critères de jugement Troubles relationnels
  • Critères de jugement Consultation pour troubles psychologiques
M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • non renseigné
s

Synthèse

Cet article présente une revue de la littérature de 2003 (il y en a de plus récentes), qui a au moins deux aspects spécifiques : elle étudie l'impact de l'avortement sur les aspects émotionnels et relationnels.

Ce document passe en revue la littérature post-1990 concernant les phénomènes psychologiques et les relations sexuelles avant et après l'IVG. Il discute également de la prise en compte des recommandations méthodologiques publiées dans les années qui précèdent.

Après la découverte de la grossesse et avant l'avortement, 40-45 % des femmes expriment des niveaux élevés d'anxiété et environ 20% ont des niveaux importants de symptômes dépressifs.

La détresse est réduite après l'avortement, mais environ 30 % des femmes ont encore des problèmes émotionnels un mois après l'avortement. Les femmes,  en raison de l'avortement, sont plus anxieuses et angoissées que les autres femmes enceintes ou les femmes dont la grossesse est menacée par une fausse couche spontanée.

Mais dans le long terme, elles ne sont pas psychologiquement différentes des femmes qui ont accouché.

L'estime de soi semble ne pas être affectée par l'avortement. Un nombre moins grand d'études ont examiné l'impact sur ??la qualité des relations et le fonctionnement sexuel, mais les effets négatifs ont été signalés par 20 % des femmes qui ont avorté.

Les conclusions étaient généralement concordantes avec les revues de la littérature précédentes.

Cependant, les symptômes d'anxiété sont maintenant clairement identifiés comme la réponse indésirable la plus fréquente.

Il a été de plus en plus souvent mis en évidence que l'avortement est un traumatisme potentiel. La culpabilité est moins souvent explorée par les études.

La qualité des études s'est améliorée, même si il y a encore des faiblesses méthodologiques.

R

Résultats Quantitatifs

non renseigné

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

Cette revue de la littérature publiée au début des années 2000 donne accès à la littérature des années qui précèdent. Les études sélectionnées concernent le ressenti et les aspects émotionnels (24 études) et relationnels (8 études) des troubles qui suivent l'avortement. Cette revue est utile car la lecture directe des études est souvent complexe parce que les troubles analysés sont difficile à quantifier, malgré leur importance.

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

non renseigné

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment

Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page