Avortement et santé mentale: évaluation des preuves

  Auteurs : Major B, Appelbaum M, Beckman L, Dutton MA, Russo NF, West C.   Date de publication : 2009
lien URL vers l‘étude

Comme le rapport de 2008 des mêmes auteurs, cette publication reflète tout à la fois un travail de grande précision fort utile et une erreur méthodologique de grave conséquence.

Cette erreur est présentée dans le résumé sous la forme suivante: "The most rigorous studies indicated that within the United States, the relative risk of mental health problems among adult women who have a single, legal, first-trimester abortion of an unwanted pregnancy is no greater than the risk among women who deliver an unwanted pregnancy."

Nous avons souligné l'affirmation méthodologiquement fausse: en effet l'ensemble du document montre combien il est difficile de mettre en évidence un lien de causalité entre avortement et troubles psychologiques. Mais on ne prouve pas l'absence de lien, car l'analyse conduite n'est pas une analyse d'équivalence.

C'est une erreur grave, cette phrase du rapport étant diffusé largement comme synthèse ultime du travail.

Titre original de l'étude : Abortion and mental health: Evaluating the evidence.

I

Informations générales

  • Âge des femmes non renseigné
  • Pays Non spécifique d'un pays
  • Type d‘étude VI - Revue de la littérature
  • Symptômes Stress, Faible estime de soi, Mortalité ou suicide ou idées de suicide ou automutilation, Dépression, Anxiété, Abus de substances, alcool ou drogue, addictions, Troubles du sommeil, Troubles relationnels, Hospitalisation en milieu psychiatrique, Etat de stress post-traumatique (en anglais: PTSD), Troubles affectifs, Satisfaction de la femme, concernant sa décision d'avoir un avortement, Consultation pour troubles psychologiques
  • Période post-avortement étudiée - non renseigné
  • Jeu de données utilisé - Plusieurs jeux de données (analyse de la littérature)
G

Groupe(s) comparé(s)

c

Critère(s) de jugement

  • Critères de jugement Faible estime de soi
  • Critères de jugement Mortalité ou suicide ou idées de suicide ou automutilation
  • Critères de jugement Dépression
  • Critères de jugement Anxiété
  • Critères de jugement Abus de substances, alcool ou drogue, addictions
  • Critères de jugement Troubles du sommeil
  • Critères de jugement Troubles relationnels
  • Critères de jugement Hospitalisation en milieu psychiatrique
  • Critères de jugement Etat de stress post-traumatique (en anglais: PTSD)
  • Critères de jugement Troubles affectifs
  • Critères de jugement Satisfaction de la femme, concernant sa décision d'avoir un avortement
  • Critères de jugement Consultation pour troubles psychologiques
M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • non renseigné
s

Synthèse

Cet article rend disponible sur un format plus bref le résutat du grand travail réalisés par l'APA task force. Nous rappelons ici ce que nous avons noté le concernant: ce travail est très important pour un lecteur désirant avoir une vue approfondie des éléments à prendre en compte pour analyser ce domaine.

Cependant, la vision anthropologique guidant cette analyse oriente cependant l'ensemble du texte: le document, d'allure et de contenu scientifique s'en trouve coloré par une approche particulière, où les idées semblent primer sur les faits.

Cependant, voici quelques éléments:

Cadre conceptuel:

  • avortement dans un contexte de stress et de nécessité de faire face : il est difficile de distinguer ce qui résulte de l'avortement lui même de ce qui résulte de la situation de grossesse non-planifiée; l'entourage intervient de façon importante compliquant l'analyse.
  • avortement, expérience traumatique: les auteurs relèvent les références d'études faisant état d'un tel traumatisme, mais ne retiennent pas cet aspect pour la suite de leur analyse
  • avortement, dans un contexte socio-culturel : l'avortement survient dans un contexte social et même politique aux USA qui complique l'analyse; les auteurs notent la stigmatisation éventuelle qui interviendrait négativement sur le vécu de la femme.
  • avortement et autres facteurs de risques : l'avortement "n'est pas un événement aléatoire" mais survient chez une femme dont la vie est marquée par d'autres éléments qui sont eux-même des facteurs de risque pour des événements psychologiques.

Questions méthodologiques pour la recherche dans le domaine de l'avortement: Les difficultés méthodologiques sont telles qu'un simple dénombrement des études montrant la présence ou l'absence de conséquences psychologiques à l'avortement n'est pas justifié.

Les 50 articles sélectionnés avaient été publié en anglais entre 1990 et 2007. Ils comportaient une mesure concernant la santé mentale. Ils comportaient un groupe contrôle (sinon ils intervenaient seulement pour étudier les cofacteurs):

  • 25 comparent des femmes qui avaient vécu un avortement à des femmes qui avaient une issue différente à leur grossesse, par analyse secondaire de données collectées dans un autre objectif; parmi ces articles 18 reposaient sur des données des USA; les autres, de Nouvelle Zélande ou de Finlande.
  • 19 décrivent des études originales conduites spécifiquement pour répondre à la question de l'impact de l'avortement
  • 6 comparent l'expérience psychologique de femmes qui ont eu un avortement tardif pour anomalie de l'enfant à celle d'un groupe utilisé comme contrôle
R

Résultats Quantitatifs

non renseigné

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

non renseigné

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

non renseigné

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment

Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page