Effets d'une perte de grossesse sur la santé des femmes

  Auteurs : Ney PG, Fung T, Wickett AR, Beaman-Dodd C.   Date de publication : 1994
lien URL vers l‘étude

Cet article présente les résultats d'une enquète par questionnaire ne portant pas spécifiquement sur l'IVG, mais contenant l'information d'une IVG dans le passé et le ressenti de la femme sur son état de santé actuel.

Titre original de l'étude : The effects of pregnancy loss on women\'s health

I

Informations générales

  • Âge des femmes En âge de procréer
  • Pays Canada
  • Type d‘étude III - Comparative (groupe avortement - autre(s) groupe(s)) ; Données spécifiquement recueillies dans cet objectif
  • Symptômes Consultation pour troubles psychologiques
  • Période post-avortement étudiée - Plusieurs années
  • Jeu de données utilisé - Jeu de données spécifiquement recueilli pour l'étude
G

Groupe(s) comparé(s)

c

Critère(s) de jugement

  • Critères de jugement Consultation pour troubles psychologiques
M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • Modalité de recueil des signes de troubles psychologiques Spécifique de l'étude
s

Synthèse

238 médecins de famille du Canada ont reçu la demande de remplir des questionnaires concernant 30 femmes en âge de procréer, une semaine donnée. 69 d'entre eux ont participé et ont donné de l'information sur 1428 femmes.

Il a été demandé aux femmes de donner des informations sur leur santé, leur vie de famille, leur joie d'être parent, le soutien qu'elles reçoivent de leur conjoint et le devenir de leurs grossesses.

Le critère de résultat utilisé concernant le devenir psychologique à distance d'une grossesse est "ma santé n'est pas bonne".

Les antécédents d'avortement étaient, parmi d'autres, un facteur associé significativement à la réponse "ma santé n'est pas bonne".

R

Résultats Quantitatifs

non renseigné

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

non renseigné

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

Point faible concernant le recueil des données : C'est la femme qui communique les 2 critères, le facteur étudié et le critère de jugement. Certaines femmes ont tendance à exprimer largement les choses, d'autres au contraire à les taire. Cela crée une fausse corrélation.

Le critère de résultat "ma santé n'est pas bonne" est vague, tout à la fois peu sensible et peu spécifique. La propension à se plaindre de sa santé est variable et peut être lié au passé en terme de grossesse.

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment

Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page