Relation entre IVG, attitudes à l'égard de la sexualité et problèmessexuels

  Auteurs : Bradshaw Z, Slade, P.   Date de publication : 2005
lien URL vers l‘étude

Cette étude concerne l'IVG et les problèmes sexuels.

Titre original de l'étude : The relationship between induced abortion, attitudes toward sexuality, and sexual problems

I

Informations générales

  • Âge des femmes non renseigné
  • Pays Grande Bretagne
  • Type d‘étude III - Comparative (groupe avortement - autre(s) groupe(s)) ; Données spécifiquement recueillies dans cet objectif
  • Symptômes Dysfonctionnements sexuels
  • Période post-avortement étudiée - Trois premiers mois
  • Jeu de données utilisé - Jeu de données spécifiquement recueilli pour l'étude
G

Groupe(s) comparé(s)

  • Effectif - IVG 98
  • Effectif - pas de grossesse 51
c

Critère(s) de jugement

M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • Modalité de recueil des signes de troubles psychologiques Sexual Opinion Survey
  • Modalité de recueil des signes de troubles psychologiques Go Lombok Rust Inventory of Sexual Satisfaction (GRISS)
s

Synthèse

Cette étude visait à déterminer si l'avortement est associé à:

  • ( i) des changements d'attitudes et de sentiments à l'égard des questions sexuelles ( erotophobia - erotophilia ),
  • (ii ) des problèmes sexuels,
  • et ( iii ) si erotophobia - erotophilia et problèmes sexuels sont associés.

98 femmes ayant un avortement du premier trimestre ont été étudiées avec un échantillon de comparaison de 51 femmes non enceintes.

Des questionnaires standardisés évaluant les problèmes sexuels et les attitudes et les sentiments à l'égard des questions sexuelles ont été remplis par l'échantillon de l'étude (avant et deux mois après l'avortement) et l'échantillon de comparaison non - enceinte.

Les résultats indiquent que les attitudes et les sentiments à l'égard des questions sexuelles étaient similaires dans les deux groupes, et étaient plus positifs 2 mois après l'avortement qu'avant l'avortement.

R

Résultats Quantitatifs

non renseigné

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

non renseigné

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

46 % des femmes du groupe avortement n'ont pas répondu aux questionnaires 2 mois après l'avortement. Les personnes qui ont répondu peuvent avoir un état différent de celles qui n'ont pas répondu.

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Très forte attrition. Etude peu fiable

--

 

Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page