Caractéristiques de menstruations N?? Et expériences de grossesse chez les femmes avec ou sans dépression majeure: etude de Harvard sur les troubles de l'humeur et les cycles

  Auteurs : Harlow BL, Cohen LS, Otto MW, Spiegelman D, Cramer DW.   Date de publication : 2004
lien URL vers l‘étude

Les femmes ayant des antécédents d'avortements multiples étaient 2 à 3 fois plus susceptibles de développer une dépression majeure (95% CI 1.6 à 4.1).

Titre original de l'étude : Early life menstrual characteristics and pregnancy experiences among women with and without major depression: the Harvard study of moods and cycles

I

Informations générales

  • Âge des femmes non renseigné
  • Pays USA
  • Type d‘étude VIII - Recherche retrospective de facteurs étiologiques dans une population présentant un événement péjoratif
  • Symptômes Dépression, Consultation pour troubles psychologiques
  • Période post-avortement étudiée - non renseigné
  • Jeu de données utilisé - Harvard Study of Moods and Cycles
G

Groupe(s) comparé(s)

c

Critère(s) de jugement

  • Critères de jugement Dépression
  • Critères de jugement Consultation pour troubles psychologiques
M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • Modalité de recueil des signes de troubles psychologiques Center for Epidemiologic Studies Depression Scale (CES-D)
s

Synthèse

Sur un échantillon populationnel de 4161 femmes préménopausées de 36-45 ans, les auteurs ont identifié 332 femmes qui répondaient aux critères de DSM pour dépression majeure actuelle ou dans le passé et un échantillon de 644 femmes sans ce type d'antécédent.
Le risque de dépression est significativement supérieur lorsque l'âge des premières règles était précoce (Le lien est statistiquement significatif: P <0,001 ).
Le risque de dépression était également plus élevé chez les femmes ayant un flux menstruel plus abondant et une irrégularité de cycles menstruels au cours des 5 premières années de menstruations.
Les femmes ayant des antécédents d'avortements multiples étaient 2 à 3 fois plus susceptibles de développer une dépression majeure ( 95 % CI 1.6 à 4.1 ) .

R

Résultats Quantitatifs

non renseigné

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

non renseigné

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

Point faible concernant la prise en compte des facteurs qui peuvent fausser l'analyse : Peu d'ajustement

Ce type d'étude ne permet pas d'ajuster correctement: ainsi, par exemple, il peut y avoir des liens dans les deux sens entre divorce et dépression et de même entre divorce et avortement. Ce genre de problème méthodologique diminue fortement le niveau de preuve de l'étude.

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Etude originale faisant le lien entre la dépression et le risque de dépression et la dépression et le nombre d'avortements.

De nombreux facteurs confondants.

+-

Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page