Relations entre grossesse adolescente, issue de la grossesse et délinquance juvénile

  Auteurs : Hope TL, Wilder EI, Watt TT.   Date de publication : 2003
lien URL vers l‘étude

Les jeunes qui avortent présentent, lors de l'enquête qui a précédé, une plus grande proportion de consommation de tabac ou de marijuana, que celles qui ont gardé leur enfant.
Ces même jeunes femmes consommaient plus du tabac ou de marijuana après l'avortement, que celles qui ont gardé leur enfant.

De plus, la proportion de mères ayant gardé leur enfant et consommant ces substances, baisse après la grossesse. Ce qui n'est pas le cas après avortement.

NB : Ce résultat rend prudent dans l'interprétation des travaux publié sur les mêmes données par Coleman en 2006.

Titre original de l'étude : The relationships among adolescent pregnancy, pregnancy resolution, and juvenile delinquency

I

Informations générales

  • Âge des femmes 11 à 19 ans
  • Pays USA
  • Type d‘étude II - Comparative (groupe avortement - autre(s) groupe(s)) ; Analyse secondaire ; Données recueillies dans un autre objectif
  • Symptômes Abus de substances, alcool ou drogue, addictions, Troubles relationnels, Consultation pour troubles psychologiques
  • Période post-avortement étudiée - Une année
  • Jeu de données utilisé - National Longitudinal Study of Adolescent Health (ADD-HEALTH)
G

Groupe(s) comparé(s)

  • Effectif - IVG 87
  • Effectif - naissance après grossesse non désirée 69
c

Critère(s) de jugement

  • Critères de jugement Abus de substances, alcool ou drogue, addictions
  • Critères de jugement Troubles relationnels
  • Critères de jugement Consultation pour troubles psychologiques
M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • Modalité de recueil des signes de troubles psychologiques Spécifique de l'étude
s

Synthèse

Parmi les adolescentes de la cohorte nationale ADD-Health, sont sélectionnées celles qui ont répondu aux enquêtes I et II, et qui, entre ces 2 enquêtes, ont eu une grossesse non-planifiée. Ces adolescentes sont classées en 2 catégories: celles qui ont avorté, et celles qui ont gardé leur enfant.
Les auteurs étudient les réponses de ces adolescentes aux enquêtes I et II, c'est à dire avant et après la grossesse, en termes de consommation de cigarettes ou de marijuana dans les 30 jours qui précèdent l'enquête.

R

Résultats Quantitatifs

non renseigné

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

Point fort concernant les groupes qui servent de comparaison au groupe IVG : Groupe de comparaison adapté: grossesse non désirée avec accouchement

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

Point faible concernant le recueil des données : C'est la femme qui communique les 2 critères, le facteur étudié et le critère de jugement. Certaines femmes ont tendance à exprimer largement les choses, d'autres au contraire à les taire. Cela crée une fausse corrélation.

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Etude présentant un échantillon intéressant de grossesses non désirées chez les jeunes adolescentes.

Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page