Historique d'IVG en relation avec l'abus de substance pendant les grossesses qui suivent portées à terme

  Auteurs : Coleman PK, Reardon DC, Rue VM, Cougle J.   Date de publication : 2002
lien URL vers l‘étude

Dans les suites d'un accouchement, les femmes qui ont eu précédemment un avortement déclarent plus de consomation d'alcool ou de marijuana que celles qui avaient donné naissance à leur enfant lors de leur grossesse précédente.

Titre original de l'étude : A history of induced abortion in relation to substance use during subsequent pregnancies carried to term.

I

Informations générales

  • Âge des femmes En âge de procréer
  • Pays USA
  • Type d‘étude II - Comparative (groupe avortement - autre(s) groupe(s)) ; Analyse secondaire ; Données recueillies dans un autre objectif
  • Symptômes Abus de substances, alcool ou drogue, addictions, Consultation pour troubles psychologiques
  • Période post-avortement étudiée - Plusieurs années
  • Jeu de données utilisé - National Pregnancy and Health Survey
G

Groupe(s) comparé(s)

  • Effectif - IVG 74
  • Effectif - grossesse avec accouchement 531
c

Critère(s) de jugement

  • Critères de jugement Abus de substances, alcool ou drogue, addictions
  • Critères de jugement Consultation pour troubles psychologiques
M

Mesure du (des) critère(s) de jugement

  • Modalité de recueil des signes de troubles psychologiques Spécifique de l'étude
s

Synthèse

Un échantillon de 2613 femmes enceintes échantillonnées dans les maternités de petite taille tirés au sort au niveau national aux USA, peu après l'accouchement, étaient interviewées sur leur passé en terme d'avortement (entre autres) et remplissaient un questionnaire portant sur l'alcool et les drogues.

Parmi ces femmes interrogées 607 avaient accouché récemment, et sont la population étudiée. Parmi elles

  • 74 déclaraient avoir eu un avortement dans le passé
  • et 531 déclaraient avoir donné naissance à un enfant dans le passé.

La proportion de femmes déclarant une consommation d'alcool ou de marijuana dans chacun des groupes était comparée.

R

Résultats Quantitatifs

Résultat sur le critère jugement abus de substances, addictions

Risque de consommation d'alcool multiplié par environ 2.396 fois (d'après revue de littérature de Coleman, 2011) Risque de consommation de marijuana multiplié par environ 8.554 fois (d'après revue de littérature de Coleman, 2011)

C

Commentaires de la rédaction scientifique

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE ÉLEVÉ

Point fort concernant la prise en compte des facteurs qui peuvent fausser l'analyse : Ajustement sur antécédents et/ou éventuelles autres caractéristiques

ELEMENTS PERMETTANT D'ARGUMENTER EN FAVEUR D'UN NIVEAU DE PREUVE FAIBLE

Point faible concernant le recueil des données : C'est la femme qui communique les 2 critères, le facteur étudié et le critère de jugement. Certaines femmes ont tendance à exprimer largement les choses, d'autres au contraire à les taire. Cela crée une fausse corrélation.

Commentaires de la Rédaction Non Scientifique

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment

Commentaires des internautes

Aucun commentaire publié sur cette étude pour le moment
Commenter cette étude
étude précédente étude suivante
Haut de page